Actualités

Appel à participation 2017 -2018 pour habillage des ascenseurs panoramiques du Centre Hospitalier

10 avril 2017 2 commentaires , , , ,

La politique culturelle est inscrite historiquement dans les valeurs fondatrices du Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc.

Le pari a été de créer des conditions de continuité – à l’intérieur de l’hôpital – entre la vie dans la ville et la maladie. L’art représente alors un des médiateurs possible de cette rencontre.

Les ascenseurs panoramiques du Centre Hospitalier, entièrement vitrés, organisent les circulations publiques de l’établissement. Toutefois, la transparence – qui fait la singularité du Centre Hospitalier – n’est pas toujours compatible avec le respect de l’intimité du patient. En effet, depuis les ascenseurs panoramiques, le regard peut facilement plonger dans les chambres des patients situées juste en face.Il était donc nécessaire d’apporter une réponse à cette problématique, sans dénaturer le projet architectural initial jouant sur la transparence.Pour ce faire, depuis 2013, le Centre Hospitalier propose aux artistes professionnels de participer à un projet d’habillage des fonds des cabines d’ascenseurs avec des visuels (photographies, œuvres plastiques…) imprimés sur un adhésif et renouvelés tous les 3 mois.

(Ci-dessus : habillage par Gaelle Brissaud, avril – juin 2016)

 

Un nouvel appel à participation est lancé pour 2017 – 2018

Calendrier :

  • Repérage des lieux de pose avec le référent culturel de l’établissement : vendredi 21 avril 2017 à 14h30 (repérage commun à tous les candidats : merci de vous annoncer à l’adresse email ci-dessous)
  • Date limite de dépôt des participations : lundi 29 mai 2017
  • Réponse aux candidats après sélection par la Commission culture de l’établissement : semaine du 5 juin 2017
  • 2 propositions seront retenues pour l’année 2017 et 2 pour le premier semestre 2018. Chacune fera l’objet d’une convention de partenariat conclue entre le Centre Hospitalier et l’artiste. Pose de la 1ère série : début juillet 2017 (matin).

Vous souhaitez participer à ce projet?

Téléchargez le document ci-dessous précisant  les attendus techniques et les délais.

Habillage ascenseurs_Centre Hospitalier Saint Joseph Saint Luc_Appel à participation 2017-2018

 

A noter:

Comme les années précédentes, puisqu’une participation gracieuse est demandée aux artistes, il est tout à fait possible de partir d’une création existante.

 

NB : n’hésitez pas à faire circuler cet appel à participation si vous pensez qu’il pourrait intéresser l’un de vos contacts.

Il y a 2 commentaires Ajoutez le vôtre

  • Arnaud - Le 18 avril 2017 à 13h48

    Bonjour,
    Pour résumer, vous demandez à des artistes de s’assoir sur les droits d’auteur et de représentation, et de faire don de leur création.
    Le projet est vraiment intéressant, mais comme bien souvent, le métier «d’artiste» n’est pas pris au sérieux.
    Photographe indépendant, se sont mes photos qui me font vivre….
    Bonne continuation pour votre projet
    Arnaud

    1
    • Karine Sainte-Agathe - Le 2 mai 2017 à 9h50

      Bonjour Arnaud,
      merci pour votre email.
      J’entends vos commentaires, mais ce projet est un peu particulier. En effet, il s’agit du seul projet pour lequel le Centre Hospitalier n’offre pas de rémunération aux artistes. Sachant que l’établissement propose entre 3 et 5 actions culturelles par mois, 11 mois sur 12.
      Par ailleurs, il faut savoir qu’il n’est pas rare que nous fassions appel aux artistes retenus pour ce projet d’habillage, afin de travailler ensuite sur des projets d’expositions pour lesquels ils sont rétribués.

      Beaucoup d’artistes voient dans ce projet d’habillage des ascendeurs un moyen de tester le support des adhésifs, relativement onéreux. Ils disent également apprécier la possibilité d’exposer dans un lieu différent, à direction d’un public qui n’aurait peut-être pas été amené à être en contact avec leurs œuvres

      Enfin, pour ce projet particulier, nous proposons aux artistes de recourir à des œuvres existantes, ce qui permet d’éviter de développer une oeuvre ad hoc qui nécessiterait davantage de temps passé.
      Karine

      2

Rédiger un commentaire