Que faire en cas d’épilation laser ratée ?

5/5 - (1 vote)

Les poils peuvent très vite s’avérer extrêmement gênants lorsqu’ils occupent certaines surfaces de votre peau. Il existe alors des solutions comme l’épilation laser pour enlever ces derniers. Si la plupart du temps, l’opération se déroule sans accroc, des cas d’épilation laser ratée peuvent néanmoins survenir. Que retenir au sujet de l’épilation laser ratée ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir concernant cette opération d’élimination de poils.

Comment reconnaître une épilation laser ratée ?

L’épilation au laser désigne une technique qui permet de se débarrasser de sa pilosité. Contrairement à la technique classique comme la cire, la pince, la crème ou le rasage, celle-ci s’attaque à la racine. Ceci lui permet de détruire le bulbe responsable de l’apparition des poils. Toutefois, juste après l’opération d’épilation, des poils peuvent apparaître, mais ils restent relativement mous. Vous pourrez donc facilement les enlever même en utilisant vos doigts.

En principe, ces poils chutent au bout de quelques jours sans aucune intervention extérieure en fonction du type de peau. Après cette chute, aucun poil ne repousse plus jamais au niveau de la zone épilée. Cependant, lorsque l’épilation laser n’aboutit pas, vous verrez au lieu d’une réduction drastique voire une disparition totale des poils, apparaître une nouvelle vague de poils.

Une épilation laser ratée se réfère à une situation où l’épilation au laser ne donne pas les résultats escomptés, ou pire, entraîne des effets indésirables. Voici quelques exemples de ce que pourrait impliquer une épilation laser ratée :

  1. Résultats inefficaces : dans certains cas, le traitement au laser peut ne pas réussir à éliminer tous les poils. Cela peut se produire si le laser n’est pas correctement réglé, si la personne a des poils trop clairs pour le laser, ou si le traitement n’est pas réalisé correctement.
  2. Brûlures : si le laser est réglé à une intensité trop élevée ou si la peau n’est pas correctement protégée, le laser peut causer des brûlures. Ces brûlures peuvent être douloureuses et laisser des cicatrices.
  3. Hyperpigmentation ou hypopigmentation : dans certains cas, le traitement au laser peut modifier la couleur de la peau autour de la zone traitée. L’hyperpigmentation se produit lorsque la peau devient plus foncée, tandis que l’hypopigmentation se produit lorsque la peau devient plus claire. Ces changements de couleur peuvent être temporaires ou permanents.
  4. Croissance paradoxale des poils : dans de rares cas, l’épilation au laser peut en fait stimuler la croissance des poils, entraînant plus de poils dans la zone traitée.
  5. Douleur et inconfort : si le traitement n’est pas réalisé correctement, il peut causer une douleur excessive ou un inconfort prolongé.
Lire aussi :  Tout savoir sur le Botox !

Quelle est l’importance de la première consultation après une épilation laser ratée ?

La première consultation constitue le moment par excellence où s’effectue le constat initial. En effet, si vous êtes en mesure d’apercevoir une certaine irrégularité en ce qui concerne le traitement au laser, c’est au médecin de déterminer s’il existe réellement un problème. Grâce à son expertise, il réalisera une analyse approfondie de votre pilosité. Ce qui lui permettra d’établir le diagnostic approprié. De plus, après les examens, il pourra par exemple vous prescrire en fonction de la situation un traitement afin de soigner efficacement ce mal.

Comment éviter une épilation laser ratée ?

La réussite de l’épilation nécessite avant tout de connaître les règles qui régissent cette opération et de les mettre en pratique. En effet, pour éviter toute ratée, il vous faut avant tout choisir la technique d’épilation adaptée à votre peau. L’épilation au laser à l’Alexandrite 755 NM permet par exemple d’obtenir une absorption efficace de la mélanine. Elle s’adapte notamment aux poils foncés ou noirs sur les peaux claires.

L’épilation au laser avec ND YAG 1 064 NM reste très appropriée aux peaux mates et noires. Sa lumière rouge pénètre profondément la peau grâce à ses faisceaux lumineux surtout en raison de la forte concentration de mélanine dans ces peaux. Cette technique d’épilation ne comporte aucun risque de brûlure. En réalité, le faisceau laser localise au même moment le poil sur l’hémoglobine et aussi la mélanine.

Quels sont les inconvénients de l’épilation laser ?

L’épilation laser comme toute opération peut comporter quelques inconvénients. Cette solution permettant de se débarrasser des poils présents sur le corps peut occasionner des douleurs. En effet, selon la sensibilité du patient, la douleur peut varier de petits picotements à un véritable réchauffement de la peau. Par ailleurs, le degré de douleur dépend également de la partie de la peau traitée ou du niveau de pigmentation. Outre la douleur, vous pouvez aussi voir apparaître des rougeurs et des irritations.

Lire aussi :  Changer un coup de soleil en bronzage : un mythe ?

Parmi les inconvénients de l’épilation au laser, vous avez aussi la dépigmentation de la peau. Lorsque le laser n’est pas adapté à la pigmentation, les personnes à la peau mate, noire ou métissée peuvent avoir à la fin une peau extrêmement hâlée. Vous pouvez aussi après le traitement souffrir de la formation de croûtes. Il faut toutefois noter qu’au bout de quelques jours, votre peau redeviendra normale.

Quelles sont les précautions à prendre avant et après l’épilation laser ?

Lorsque vous vous apprêtez à effectuer une épilation laser, il existe un certain nombre de précautions qu’il vous faut prendre avant d’entamer l’opération. En effet, avant l’épilation laser, vous devez au préalable réaliser un nettoyage approfondi de votre peau. Il vous faut enlever tous les maquillages ainsi que toutes traces d’autres produits cosmétiques. Ensuite, évitez de mettre de l’autobronzant 15 jours avant le traitement laser. Évitez également quelques jours avant, l’exposition au soleil et utilisez pour l’intervention un écran total.

Une fois le traitement au laser achevé, vous devez appliquer sur la zone épilée une crème hydratante et apaisante. Chaque produit que vous souhaitez utiliser doit recevoir l’assentiment de votre médecin. Par ailleurs, pendant les prochains jours après l’opération, évitez non seulement la piscine, mais aussi les séances de spa ou de sauna. En outre, tâchez de ne pas vous exposer au soleil durant les semaines qui suivent l’intervention.

Bien que l’épilation soit dans la majorité des cas une opération définitive, il arrive parfois que le traitement au laser ne constitue pas une opération qui éradique définitivement les poils. Cependant, retenez que même dans ces cas, ce traitement vous préserve de l’apparition des poils durant au moins quelques années.

Lire aussi :  Masseur Anti-cellulite : Un Atout pour une Peau Lisse ?

 

Laisser un commentaire