Pollution biologique : comment se protéger à la maison ?

5/5 - (2 votes)

La pollution biologique est l’un des trois types de pollutions que connaît l’environnement humain. Elle se caractérise par la présence dans l’air et dans le milieu de vie d’un individu de contaminants provenant d’organismes vivants. Nuisible pour la santé, la pollution biologique est l’une des principales causes de maladie, notamment à la maison. Néanmoins, il est possible de se protéger de ses effets pour préserver sa santé. Découvrez dans cet article nos conseils pour vous protéger de la pollution biologique à la maison.

Se doter d’un purificateur d’air

Pour vous protéger de la pollution biologique pendant que vous êtes à la maison, l’acquisition d’un purificateur d’air pour éliminer les polluants biologiques est une solution de choix. Grâce à ses fonctions de filtration et d’assainissement de l’air ambiant, il vous permet de vous débarrasser de tous les contaminants présents dans votre environnement immédiat. En effet, un purificateur d’air est un appareil d’intérieur qui aspire l’air d’une pièce pour le purifier. Doté de plusieurs filtres, il élimine de votre maison les particules polluantes qui composent l’air ambiant. Ainsi, le purificateur peut capturer les allergènes, les spores de moisissures, le pollen, les squames d’animaux et autres contaminants présents dans vos intérieurs. Au-delà de la filtration de l’air, certains purificateurs peuvent également éliminer les odeurs et détruire les bactéries, les virus et autres agents pathogènes présents dans l’air. Ainsi, en optant pour un purificateur d’air dans votre lutte contre la pollution biologique à la maison, vous améliorez la qualité de l’air dans vos intérieurs pour créer un environnement sain et bon à vivre.

Lire aussi :  Peut-on marcher avec une fissure du ménisque ?

Bien entretenir sa maison

Bien entretenir son cadre de vie constitue également un excellent moyen de lutte contre la pollution biologique. En effet, ce type de pollution est caractérisé par la présence de contaminants dans un environnement de vie. Lorsque ce dernier est nettoyé et suffisamment bien entretenu, il est évident que les risques de pollution biologique seront minimes. Ainsi, pour disposer d’un cadre sans polluants, faites régulièrement le ménage. En effet, les travaux ménagers permettent de rendre propre les espaces de la maison. En les faisant bien et régulièrement, vous débarrassez votre maison de tous les microbes, allergènes, et autres agents pathogènes qui s’y trouvent. Pour ce faire, n’hésitez pas à utiliser pendant le ménage des produits d’entretien antiseptique pour une élimination efficace des polluants. De même, pensez à bien vous occuper de la lessive de vos linges sales, car ceux-ci sont de véritables porteurs de contaminants en raison de leur exposition permanente à l’environnement extérieur. Par ailleurs, une bonne ventilation et un maintien du niveau d’humidité de votre maison entre 30 et 50% peuvent également aider à lutter contre la pollution biologique.

Prendre des précautions pour réduire son exposition aux polluants

Réduire son exposition aux polluants est aussi un excellent moyen de lutter contre la pollution biologique à la maison. En effet, en limitant les contacts avec les sources de contaminants, il est évident que le niveau de pollution pourra être contrôlé. Cependant, il serait difficile de remporter une lutte quand l’on ne sait pas contre quoi on se bat. Ainsi, pour en savoir plus sur les polluants de l’air, faites des recherches en ligne ou consultez un professionnel de la santé. Dès lors, il vous sera plus facile de mener votre lutte contre la pollution biologique. Ainsi, une bonne protection quand vous allez en extérieur peut vous aider à réduire votre exposition aux polluants. Cependant, quand vous êtes de retour, pensez à vous décontaminer en lavant systématiquement les mains et en nettoyant vos vêtements. Aussi, dans votre maison veillez à éliminer toute situation susceptible de favoriser le développement des moisissures, notamment à la douche et à la cuisine. Pensez également à préférer des tissus hypoallergéniques pour tous vos besoins domestiques afin de limiter voire supprimer le développement de parasites dans votre maison. Par ailleurs, si vous possédez des animaux de compagnie, veillez à leur hygiène, car ceux-ci sont de véritables porteurs de germes et de parasites. Pour cela, brossez-les régulièrement et nettoyez correctement leur lieu de repos et leurs couvertures.

Lire aussi :  Culotte Menstruelle : le changement écologique dont votre cycle a besoin

Laisser un commentaire