Quels sont les signes d’une nidation réussie ?

5/5 - (2 votes)

Si vous êtes une femme et vous souhaitez tomber enceinte, il est utile de connaitre les premiers symptômes. Lors du processus de la grossesse, la nidation est une étape clé. À ce stade, il existe des signes qui montrent si elle s’est bien déroulée ou non. Voici dans cet article, les signes d’une nidation réussie.

La nidation : qu’est-ce que c’est ?

La nidation se déclenche dès la fécondation. Que ce soit pour une grossesse traditionnelle ou une fécondation in vitro (FIV), le processus est le même. La fusion du spermatozoïde de l’homme avec l’ovocyte de la femme forme l’embryon. Ce dernier va se déplacer et s’implanter dans la cavité utérine.

Cependant, il y a des exceptions. Dans certains cas de figure, l’embryon ne s’installe pas dans la cavité utérine, mais à l’externe. Ceci peut créer une hémorragie grave avec de lourdes conséquences. Heureusement, ce cas s’enregistre dans une faible proportion. Seulement 1 % des femmes enceintes est concernée.

Les différentes étapes de la nidation

La nidation aboutit au bout de 5 à 8 jours après la fécondation dans le cas d’une grossesse traditionnelle. S’il s’agit d’une Fécondation In Vitro, l’embryon peut prendre entre 3 et 4 jours pour se déplacer dans l’utérus. Mais avant que l’embryon ne s’implante dans la cavité utérine, il y a beaucoup de choses qui se passent.

Lire aussi :  Doliprane et Alcool : Ce que vous devez savoir

Après la fécondation, l’embryon formé se trouve encore au stade de blastocyste. Il se fixe sur la muqueuse (l’endomètre) qui s’épaissit et prend une forme dentelée sous l’influence des hormones. La division cellulaire s’enclenche et l’œuf descend tout doucement vers l’utérus en parcourant le long de la trompe de Fallope. Sur l’ensemble des œufs fécondés, seulement 1/3 réussissent à se déplacer vers l’utérus. Les 2/3 qui restent échouent et n’atteignent jamais la nidation.

Arrivée dans la cavité utérine, l’embryon ne s’implante pas si vite. Il prend le temps de reconnaitre les lieux avant de s’installer. En ce moment, les cellules trophoblastiques se transforment en placenta pour permettre au futur bébé de recevoir des nutriments nécessaires.

Les signes d’une nidation réussie

Les symptômes de la nidation ne sont pas les mêmes chez tout le monde. Certaines femmes ressentent quelques signes tandis que la période passe inaperçue chez d’autres. Voici les symptômes les plus récurrents qui peuvent survenir après la nidation.

Le saignement

Il ne faut pas confondre ce saignement avec celui des menstrues. C’est le saignement d’implantation de l’œuf dans la muqueuse. Il est clair, léger, sans douleur et moins abondant que celui des règles. Ce signe apparait chez 1/3 des femmes enceintes.

Les douleurs liées à la nidation

Lors de la nidation, on observe un afflux d’hormones. Ce qui provoque des crampes chez certaines femmes au niveau du dos et de l’abdomen. Cependant, aucune étude n’a approuvé que ces douleurs sont différentes de celles pré-mensuelles. C’est pourquoi une grande incertitude règne pendant la période de nidation.

Lire aussi :  La complémentaire santé et les remboursements médicaux

Abondance des pertes blanches

À l’approche de l’ovulation, l’afflux des œstrogènes secrète la production de glaire cervicale. Après l’ovulation, le taux d’œstrogènes ne diminue pas et maintient aussi haut la production de glaire cervicale. Ces sécrétions augmentent chez la future maman les pertes blanches.

La poitrine gonflée

Pendant la nidation, la forte sécrétion d’hormones peut augmenter le volume des seins et les rendre douloureux au toucher. Les mamelons deviennent plus foncés et sont recouverts de petites taches blanches (tubercules de Montgomery).

La fatigue intense

C’est un signe qui apparait chez toutes les femmes enceintes. Lors de la nidation, le métabolisme fonctionne en plein régime pour installer l’œuf dans l’endomètre et bien le maintenir en place. Ce travail incessant qui s’ajoute à la production de progestérone est la cause de la fatigue inhabituelle. Il existe d’autres symptômes tels que les nausées, les sautes d’humeur, les maux de tête, etc.

Laisser un commentaire