Cannabidol : Trois idées reçues sur ce produit thérapeutique !

Noter cet article

Depuis quelques années, le cannabidiol (CBD) suscite un intérêt croissant. Provenant du cannabis sativa L, ce produit présente plusieurs bienfaits pour la santé. Malheureusement, le CBD est victime de nombreux mythes et désinformations. Une situation qui sème le trouble dans le rang des potentiels consommateurs. Découvrez dans la suite de cet article les idées reçues sur le CBD.

Le CBD est une drogue

Nombreux sont ceux qui pensent que parce que le CBD est issu du cannabis, il est d’emblée une drogue. Cette manière de voir les choses est erronée. Le cannabidiol est souvent assimilé au THC (tétrahydrocannabinol). Ce dernier, provenant aussi du cannabis, est un agent psychotrope capable de provoquer des effets récréatifs et une dépendance. Cela n’est pas le cas du cannabidiol.

Le CBD agit plutôt sur certains récepteurs neurochimiques. Ainsi, il a une action positive sur le système nerveux central. Cette molécule présente des bienfaits contre le stress, les douleurs, les problèmes de sommeil, les troubles de l’humeur, la dépendance au tabac. En conséquence : le CBD n’est pas une drogue.

Le CBD est illégal

En raison du vide juridique qui planait autour du CBD, plusieurs personnes le considéraient comme illégal. Aujourd’hui, les choses sont désormais plus claires. Depuis quelques années, le parlement européen a autorisé la vente et la consommation du CBD en Europe. Plusieurs pays comme la France ont décidé d’aller dans le même sens.

De ce fait, dans l’hexagone, la culture, l’importation, l’exportation et la transformation des variétés de cannabis riches en CBD sont autorisées. La seule condition est que le produit fini issu de la plante de cannabis présente un taux de THC inférieur à 0,2 %. Pour l’heure, seule la vente de fleurs de chanvre brutes pose des problèmes. En effet, ces fleurs ne présentent aucune différence d’avec la fleur de cannabis illicite. Ainsi, les autorités, notamment la gendarmerie et les douanes, n’arrivent pas à faire la distinction à l’œil nu, ce qui est un véritable problème.

Lire aussi :  Acheter du CBD : comment choisir la meilleure qualité en ligne

Toutefois, sachez que les fleurs de CBD proposées dans une boutique CBD sont pures et conformes aux réglementations en vigueur. En effet, avant d’être mises sur le marché, ces plantes ont subi des phases d’analyses et de contrôle pour prouver qu’elles contiennent moins de 0,2% de THC. Ainsi, leur consommation est légale et sans danger sur l’organisme.

Le CBD ne peut qu’être fumé

Dans le but de faciliter la consommation du CBD, les fabricants le proposent sous différentes formes. Ainsi, sur le marché, vous pouvez trouver de l’huile de CBD, des e-liquides CBD, des tisanes CBD, des gélules de CBD, mais aussi des produits alimentaires à base de CBD. De ce fait, vous n’avez pas forcément besoin de fumer le CBD pour profiter de ses bienfaits thérapeutiques.

La méthode de consommation à choisir dépend du type de produit pour lequel vous optez. Si vous choisissez par exemple :

  • l’huile CBD : la consommation de l’huile de CBD se fait en déposant quelques gouttes sous la langue. Le produit est ensuite absorbé par les muqueuses buccales et est dirigé directement dans le système sanguin. Vous pouvez aussi consommer l’huile de CBD en versant quelques gouttes dans vos recettes de cuisine ;
  • les fleurs CBD : elles peuvent être consommées en infusions. Pour cela, il vous suffit de les mettre dans de l’eau bouillante, d’ajouter un corps gras et de laisser mijoter. Après une dizaine de minutes, filtrez votre boisson à travers une passoire à thé pour retirer les résidus de fleurs. Enfin, dégustez votre infusion ;
  • E-liquide CBD : ce produit peut se consommer en vapotage.
Catégories CBD

Laisser un commentaire