Signes précoces de grossesse : quoi observer 2 jours après un rapport sexuel ?

5/5 - (4 votes)

En période de fécondité, suite à un rapport sexuel surtout non protégé, l’embarras de l’arrivée d’une grossesse s’installe. En général, il faut attendre quelque temps avant de savoir si la femme est enceinte ou non grâce à un test de grossesse ou une prise de sang. Mais certaines personnes désirent savoir plus tôt s’ils sont enceintes ou pas. En attendant de vérifier selon la science, il existe certains signes identifiables au bout de 2 jours.

L’envie fréquente d’uriner

De nombreuses choses peuvent se produire bien que le rapport date de 2 jours. En effet, si effectivement la femme est enceinte, au cours de cette période, son désir d’uriner va extrêmement augmenter. Lors de la fécondation, les mécanismes s’installent pour préparer le corps à accueillir la grossesse. Ainsi, on note une forte production de la progestérone.

C’est une hormone qui déclenche une détente de l’arbre urinaire chez la future maman. Dès lors, il est remarqué qu’au bout de 2 jours, elle ait une fréquente envie d’uriner.

Les nausées

La nausée est une envie de vomir accompagnée d’une sensation insupportable de dégoût. C’est un signe que l’on remarque assez facilement chez une femme enceinte. Elles sont dues à diverses modifications hormonales qui ont lieu au début de la grossesse. Soulignons que si vous ne les remarquez pas dès le début, mais plusieurs semaines après, cela suggère un mauvais état de santé.

On les remarque assez tôt chez les femmes enceintes, voire dans les trois premiers jours de la grossesse. Elles disparaissent au bout d’un mois en général. Néanmoins, il arrive que ces symptômes persistent au-delà de cette date chez certaines femmes. Ils peuvent même persister jusqu’à l’accouchement.

Lire aussi :  Mener une vie normale malgré les problèmes de miction : le rôle de la poche urinaire

La fatigue

La fatigue est un état physiologique naturel. Sa présence est l’un des signes d’une éventuelle grossesse chez une femme ayant tenu des rapports au cours de sa période de fécondité. La grossesse se met en place progressivement en cas de fécondation. Alors, plus de menstruation.

Mais la fatigue se manifeste avant l’arrêt des règles. En effet, la femme enceinte se sent déjà vraiment fatiguée avant de constater un retard à cause de la progestérone libérée par le corps. Cette hormone est sécrétée juste après l’ovulation.

Les seins douloureux

La fécondation provoque un profond changement du corps de la femme. Ces changements de la jeune maman sont dus au chamboulement hormonal. Au nombre de ces changements, nous pouvons énumérer la sensibilité des seins. En effet, dès le début de la grossesse ou même 2 jours après les rapports, c’est possible de constater l’augmentation du volume des seins.

La future maman peut sentir que ces seins deviennent durs et les mamelons sont sensibles et douloureux au toucher. Cette douleur disparaît après l’accouchement pour faciliter la nutrition au nouveau-né.

Les vertiges

Les vertiges représentent un état de déséquilibre et de troubles qui donnent l’impression que l’environnement et ces constituants tournent. On a le même sentiment que celle qu’on a après avoir tourné sur soi-même. Un début de grossesse est caractérisé par ces symptômes. L’hypovolémie et la baisse de la pression artérielle causent souvent les vertiges chez une femme enceinte.

Le nez bouché

Chez une femme, 2 jours après les rapports en période de fécondité, le nez bouché est un symptôme remarquable. Cela peut être douloureux. Un symptôme qui survient fréquemment avec des toux, des éternuements, des fièvres, etc.

Lire aussi :  Traitement anti-poux : Comprendre les formulations innovantes

C’est surtout pendant le deuxième jour après la grossesse que le nez se bouche. Certaines femmes enceintes ont vraiment du mal à le supporter. Cependant, c’est un signe qui peut disparaitre après quelques semaines.

En résumé, il existe des symptômes de grossesse qui ne peuvent pas tromper deux jours après un rapport. Il y en a qui sont communs à toutes les femmes tandis que d’autres ne le sont pas. Néanmoins, il faut pouvoir observer ces symptômes et ensuite les confirmer par un test de grossesse ou une prise de sang.

Laisser un commentaire