Endométriose : comment savoir si on souffre de cette maladie ?

4.5/5 - (2 votes)

Comment savoir si j’ai de l’endométriose est une question fréquente pour de nombreuses femmes qui souffrent de douleurs et même d’infertilité. Plus précisément, nous parlons d’une maladie dans laquelle l’endomètre, qui est le tissu qui tapisse l’intérieur de l’utérus, est situé à l’extérieur de la cavité utérine alors qu’il devrait être à l’intérieur. Ainsi, il finit par nicher dans d’autres zones anatomiques telles que les ovaires, les trompes de Fallope et même l’intestin ou les reins, entre autres. C’est l’une des maladies gynécologiques les plus courantes . Comment savoir si on a l’endométriose ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article après avoir parlé des causes de l’endométriose.

Qu’est-ce Que L’endométriose ?

L’endométriose est une maladie inflammatoire pelvienne, qui produit des effets dans la région de la cavité pelvienne. Elle compromet non seulement les organes reproducteurs ( utérus, ovaires, trompes de Fallope ), mais aussi les organes voisins du vagin (vessie, rectum, intestin, foie, etc. .). L’endométriose se développe à cause des « implants » de l’endomètre et qui chaque mois sort sous la forme d’une règle. Ces implants agissent sous forme de « stickers » qui adhèrent aux organes pelviens puis à d’autres, produisant des sécrétions qui irritent les organes touchés. Celles-ci tentent de se détacher, tout comme le fait l’endomètre , ce qui entraîne normalement des douleurs au cours du premier et du deuxième jour des règles et dont l’intensité est variable. C’est la raison pour laquelle les douleurs menstruelles ne doivent pas être ignorées, car après une évaluation de ce symptôme, la maladie peut être suspectée.

Quel Est La Cause De L’endométriose ?

La cause de l’endométriose est encore inconnue. Mais il existe plusieurs théories quant à la cause de la maladie.

Irrégularités des menstruations

Dans cette catégorie, il y a les menstruations rétrogrades :Il s’agit du reflux des débris menstruels et de la muqueuse de l’utérus à travers les trompes de Fallope qui s’incruste ensuite dans d’autres organes. De plus, il y a le cas des femmes dont la première menstruation est survenue tôt (avant l’âge de 11 ans) et celles qui ont des cycles courts (ne pas dépasser 27 jours). Le cas des menstruations abondantes qui durent généralement plus de 7 jours peut être aussi une cause potentielle de développement d’une endométriose.

Génétique

On pense souvent que les femmes qui ont un parent proche atteint d’endométriose sont cinq à sept fois plus susceptibles d’hériter de la maladie.

Maladie auto-immune

Un problème avec le système immunitaire et la réponse inflammatoire du corps peuvent contribuer à l’endométriose. Peu de graisse corporelle peut aussi conduire à ce disfonctionnement.

Comment savoir si on a l’endométriose ?

Pour savoir si vous avez de l’endométriose, vous avez deux possibilités : identifier les symptômes de cette maladie Ou procéder à un diagnostic par un médecin

1. Les symptômes de l’endométriose

Les premiers signes et symptômes de l’endométriose ne sont pas toujours faciles à identifier, et ils peuvent varier considérablement selon l’emplacement et la gravité de la maladie. Certaines femmes peuvent être gravement touchées, tandis que d’autres ne présentent aucun symptôme perceptible. Les principaux signes et symptômes reconnus de l’endométriose sont :

  • Crampes abdominales douloureuses et débilitantes
  • Douleur pelvienne, généralement pire pendant une période
  • Longues périodes
  • Flux menstruel abondant
  • Nausées et/ou vomissements
  • Douleur/crampes pendant ou après un rapport sexuel
  • Troubles intestinaux et urinaires
  • Selles douloureuses ou miction pendant la menstruation
  • Infertilité
  • Fatigue chronique

Diagnostic

Sans aucun doute, si vous constatez ces signes inhabituels cités plus haut dans votre vie, commencez par soupçonner la présence de ce mal. Discutez-en très tôt avec votre médecin. Ce dernier pourra alors examiner vos antécédents médicaux et procéder à un examen pelvien. Des tests d’imagerie, tels que l’échographie ou l’IRM, peuvent être effectués pour examiner les organes reproducteurs et évaluer l’endométriose. Une laparoscopie peut également être effectuée afin de confirmer le diagnostic et de déterminer l’étendue de la maladie. Une laparoscopie est un type de chirurgie mini-invasive dans laquelle un laparoscope est utilisé pour visualiser les organes reproducteurs.

Traitement Médical De L’endométriose

L’endométriose est une maladie chronique. Médicalement, elle ne peut pas être guérie. Mais il existe différents types de médicaments pour soulager les douleurs afin de se sentir mieux.

Quelques médicaments pour soulager l’endométriose

Il existe assez de médicaments pour soulager les douleurs liées à l’endométriose. Nous avons aborder ici les plus courants.

Les analgésique : Si vos symptômes sont légers, votre médecin vous suggérera probablement de prendre un analgésique. Ceux-ci peuvent inclure des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) tels que l’ibuprofène ou  le naproxène . Parfois, la douleur de l’endométriose peut être sévère. Ainsi, si vous essayez des analgésiques que vous pouvez acheter sans ordonnance et que vous n’obtenez pas un soulagement suffisant, votre médecin déterminera si vous avez besoin d’une ordonnance pour un type de médicament plus puissant.

Contraceptifs hormonaux

La prise de contraceptifs hormonaux peut arrêter les saignements menstruels abondants qui accompagnent généralement l’endométriose. Les hormones les plus courantes que les médecins prescrivent pour l’endométriose comprennent :

Pilules contraceptives,  patchs et anneaux vaginaux.

Contraceptifs progestatifs seuls. Ceux-ci comprennent des pilules, des injections et un stérilet (dispositif intra-utérin). Ces médicaments peuvent réduire la douleur, car la plupart des femmes n’ont pas de règles lorsqu’elles prennent ces médicaments, ou du moins ont moins de règles.

Le médicament danazol ( Danocrine )

Il aide à empêcher votre corps de libérer des hormones qu’il utilise pour provoquer vos règles et renforce votre système immunitaire. Vous devez être sous contrôle des naissances pendant que vous le prenez pour éviter une grossesse. Si vous tombez enceinte pendant que vous prenez du danazol, cela pourrait amener un bébé de sexe féminin à avoir des traits masculins.

Inhibiteurs de l’aromatase

L’aromatase est un produit chimique qui stimule la production d’œstrogène de votre corps. Les inhibiteurs de l’aromatase le bloquent, ce qui abaisse votre taux d’œstrogène. Ces médicaments ne sont pas couramment utilisés pour traiter l’endométriose. Mais dans certains cas, les médecins le recommandent en plus de l’hormonothérapie pour gérer la douleur de l’endométriose, tant que vous ne prévoyez pas de tomber enceinte pendant ce traitement.

Chirurgie de l’endométriose

Pourquoi la chirurgie de l’endométriose est-elle pratiquée ?

Votre médecin peut recommander une intervention chirurgicale si vous souffrez de douleurs sévères liées à l’endométriose et que les médicaments ne vous aident pas suffisamment. Ils peuvent trouver l’ endométriose à l’ intérieur de votre corps et éliminer tout ou partie des tissus affectés. Il y a certaines choses auxquelles il faut penser, y compris si vous voulez tomber enceinte plus tard. La nécessité de subir une intervention chirurgicale peut dépendre de votre âge et de votre état de santé général.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *