Fumer pendant la grossesse : quels sont les risques pour le bébé ?

4.5/5 - (2 votes)

C’est un fait que renoncer à l’habitude de fumer provoque de l’anxiété chez ceux qui l’essayent. Aujourd’hui, il est facile d’entendre assez souvent que l’envie d’arrêter de fumer a plus d’effets néfastes sur le fœtus que la cigarette elle-même. Or, fumer pendant la grossesse est fortement déconseillé en raison des effets de la nicotine sur le fœtus. Les bébés de mères qui fument courent un risque accru de présenter des signes de syndrome de sevrage à la naissance. C’est pour vous informer plus sur ce sujet que nous avons consacré intégralement cet article pour vous vous parler des effets néfastes du tabagisme pendant la grossesse sur l’enfant.

Fumer pendant la grossesse : quels sont les effets du tabac sur le fœtus ?

Le tabac contient de nombreux composés nocifs et cancérigènes comme le cyanure ou le plomb, mais les plus dangereux pour le bébé en développement sont la nicotine et le monoxyde de carbone. Lorsque vous fumer pendant la grossesse, tous ces composés passent dans le sang et, par conséquent, atteindront le fœtus par le cordon ombilical chez les mères qui fument. Or le sang maternel est la principale source d’oxygène et de nutriments pour le fœtus tout au long de la grossesse. On considère que la nicotine et le monoxyde de carbone peuvent réduire la quantité d’oxygène que le bébé reçoit et, par conséquent, affecter son développement normal dans l’utérus.

Pour plus d’informations, nous allons passer aux détails de certains risques que peuvent subir les bébés de mères fumeuses.

Faible poids de naissance

Fumer pendant la grossesse double le risque qu’un bébé naisse avec un faible poids à la naissance. Approximativement, les enfants de mères fumeuses pèsent en moyenne 200 grammes de moins. Les principales raisons à cela sont les suivantes :

  • Développement insuffisant du fœtus : l’oxygène qui atteint le fœtus n’est pas suffisant car, d’une part, la nicotine rétrécit les vaisseaux sanguins et, d’autre part, le monoxyde de carbone se lie aux globules rouges et déplace l’oxygène.
  • Naissance prématurée en raison d’une rupture prématurée du sac ou de complications dans le placenta.

Il est également très probable que les deux choses se produiront simultanément. Dans les cas les plus graves, lorsque les niveaux de nicotine sont très élevés, un avortement spontané ou une mort fœtale intra -utérine se produira , avec pour conséquence la naissance d’un bébé mort-né.

Risques chez le nouveau-né

Après la naissance, les bébés de mères qui fument peuvent présenter diverses complications dues à l’exposition aux substances toxiques du tabac tout au long de leur gestation. Nous les commentons ci-dessous :

  • Malformations congénitales : fente labiale, fente palatine, malformations cardiaques, etc.
  • Syndrome de sevrage chez le nouveau-né : Les bébés peuvent éprouver les mêmes symptômes de sevrage que les adultes, qui se manifestent par du stress, de l’anxiété et de l’irritabilité.
  • Problèmes respiratoires : comme les infections qui se terminent par une otite, une bronchite ou une pneumonie. Il existe également un risque accru d’asthme et d’allergies. Parfois, il est nécessaire d’avoir des ventilateurs pour les aider lorsqu’ils ont une crise.
  • Syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) : Elle consiste en la mort subite d’un bébé de moins d’un an apparemment en bonne santé, sans qu’il soit possible de préciser la cause exacte de son décès.

Notez que l’exposition à la fumée de tabac des femmes non fumeuses influe également sur la probabilité d’un faible poids à la naissance, ainsi que sur d’autres complications.

Complications à long terme

Parfois lorsque vous fumer pendant la grossesse, les bébés de mères fumeuses ne présentent aucune des altérations mentionnées au moment de la naissance. Cela ne signifie pas que d’autres complications ne peuvent pas apparaître plus tard dans la vie.

Il est fréquent que ces enfants exposés à la fumée du tabac présentent des problèmes de comportement et d’apprentissage . Les autres troubles qui ont été associés au tabagisme pendant la grossesse sont les suivants :

  • Manque d’attention ou un Quotient Intellectuel ( QI ) faible
  • hyperactivité
  • Tendance à avoir une pression artérielle élevée
  • Prédisposition aux problèmes de caries
  • Surpoids ou obésité infantile
  • Les enfants de femmes qui fument seront plus susceptibles de fumer une fois qu’ils auront atteint l’âge adulte.

bébé dort

Quels sont les avantages de ne pas fumer pendant la grossesse ?

La chose la plus conseillée est d’arrêter de fumer au moment de planifier une grossesse, c’est-à-dire avant la conception et non lorsque la femme sait déjà qu’elle est enceinte. Pourtant, arrêter de fumer pendant la grossesse, que ce soit au premier, deuxième ou troisième trimestre, apportera déjà des bienfaits pour la santé du futur bébé. Évidemment, plus tôt vous arrêtez de fumer, mieux c’est. Il convient de noter que le développement des principaux organes et systèmes du corps a lieu au cours des premières semaines de gestation. Arrêter de fumer pendant la grossesse apporte de multiples avantages tant pour la mère que pour le fœtus. Nous les commentons ci-dessous :

  • Le fœtus reçoit plus d’oxygène, même 24 heures après avoir arrêté de fumer.
  • Le fœtus a un meilleur développement et grandit au bon rythme.
  • Les taux de fausse couche ou d’accouchement prématuré diminuent considérablement.
  • La mère se sent plus énergique et peut respirer plus facilement.
  • Il y a une augmentation de la production de lait pendant la lactation.
  • Les altérations possibles des nouveau-nés exposés au tabac sont réduites.

Quelques réponses aux questions des utilisateurs

Nous allons dès à présent passer à la réponse de quelques questions que certains utilisateurs se posent souvent sur le sujet de fumer pendant la grossesse.

Quand est-il recommandé d’arrêter de fumer pour tomber enceinte ?

L’idéal pour une femme qui cherche à tomber enceinte est d’arrêter de fumer le plus tôt possible. L’effet délétère sur les ovules ne sera pas récupérable. Dans le cas où des techniques de procréation assistée seraient nécessaires, le nombre et la qualité des ovules obtenus seront très probablement inférieurs à ce qui correspondrait à une femme du même âge. Cependant, certaines études postulent que le tabac a également un effet sur la réceptivité de l’endomètre. Il est possible, bien qu’il n’y ait aucune preuve claire, que cet effet puisse être inversé en arrêtant de fumer, il serait donc logique d’arrêter de fumer pendant au moins un cycle avant de commencer à chercher une grossesse. Ce qui est clair, c’est qu’une fois enceinte, le tabac doit être évité au maximum, pour faciliter une placentation correcte et ne pas exposer le bébé à des risques.

Quelles sont les conséquences du tabagisme au premier mois de grossesse ?

Le tabac a des effets négatifs sur le fœtus à n’importe quel mois de la grossesse. Cependant, fumer pendant les premières semaines de grossesse augmente le risque d’avortement spontané et de malformations fœtales, car c’est pendant cette période que se déroule tout le développement embryonnaire avec la formation de tissus et d’organes spécifiques.

Est-il vrai que fumer 5 cigarettes par jour pendant la grossesse est sans danger ?

Non. Il n’y a pas de quantité exacte de tabac sans danger pour le fœtus. Il est vrai que fumer pendant la grossesse quelques cigarettes par jour vaut mieux qu’un paquet, mais il faut savoir que l’organisme des fumeurs est particulièrement sensible aux premières doses de nicotine chaque jour. Par conséquent, la différence entre fumer quelques cigarettes par jour ou plusieurs n’est pas si grande.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *